La blancheur catapulte le soleil

et l'ombre devient jeune fille au miroir.

L'éventail n'est là

que pour éventer l'immobile .

 

 

 La longue main aux gants de rose interrompt toute conversation .La ligne oblique des regards fait silence .

               Rencontre d'une révélation tue .L'échange déborde le noir et le blanc

 

Médaillon au bracelet d'argent

 

Entend-elle dans la conque de son oreille

le bourdonnement giboyeux de fleurs naines ?

Regard penché ,si fixe qu'il en perd la mémoire.

Lèvres au sourire de plume.

Cheveux du fond de la nuit .

Alors ...

une soudaine lueur

à l'intérieur de nous !

 

 Où vont-elles dans leur regard emportées ?

Visages qui s'ignorent et mains pensives .

Si lointaines et ...si proches dans leurs dentelles .

Un instant,le silence s'est arrêté,immense et figé .

 

 

Ici,l'art s'interpose , s'impose et pose .

Intime rencontre  avec la création qui passait par là .

Le noir éclaire .